Browse Source

Update

master
Skia 4 years ago
parent
commit
f855bd9ebf
1 changed files with 66 additions and 3 deletions
  1. +66
    -3
      Rapport.tex

+ 66
- 3
Rapport.tex View File

@@ -52,14 +52,52 @@

\chapter{Faurecia}
\section{Un groupe mondial}
\subsection{Historique}
\subsection{Présentation des activités}

\section{Le centre technique de Seloncourt}
\section{Le service}
\subsection{Historique}
\subsection{Les différents services}

\section{Le service Global Infrastructure and Systems Operations}
\subsection{Rôle dans Faurecia}
\subsection{Activités}

\chapter{Context du stage}
\section{SAP}

\section{Nagios}
\subsection{Le monitoring en général}
\par
Si l'on traduit le terme \emph{monitoring}, on obtient \emph{surveillance}, ou \emph{supervision}. Cela définit
parfaitement le concept, puisque le but de mettre en place un système de monitoring dans une infrastructure est de
surveiller en permanence. Surveiller le réseau, mais aussi les machines, ou encore les services et processus eux-même
qui tournent sur ces dernières.
\par
Surveiller, c'est une chose, mais le rôle du monitoring est aussi beaucoup de prévenir, lorsque quelque chose ne va pas.
Dans ce cas, des mails sont généralement envoyés automatiquement, mais on peut aussi faire beaucoup plus, comme par
exemple déclancher des scripts qui vont tenter d'autoréparer le système.
\subsection{Nagios chez Faurecia}
\subsubsection{Nagios}
\par
\emph{Nagios} est une solution libre et open-source de monitoring apparut en 1996, et qui a depuis fait ses preuves dans
bon nombre d'infrastructures. Il permet de surveiller la (quasi?) totalité des équipements, comme les machines
physiques, virtuelles, mais aussi les routeurs et autre materiel réseau.
\par
Il se découpe généralement en trois partie:
\begin{description}
\item[Le moteur], qui sert de point central, traite la base de donnée, et synchronise le tout.
\item[L'interface web], qui permet de visualiser l'état des système, et d'avoir une vue sur l'ensemble. Il y en a
plusieurs de disponible.
\item[Les plugins], qui sont les petits programmes servant à récupérer les informations de supervision pour les
faire remonter au moteur. Il y en a une centaine officiels, mais on peut très facilement développer les siens
pour superviser quelque chose de particulier.
\end{description}
C'est le logiciel qui a été retenu par \textbf{Faurecia} pour superviser l'ensemble de ses
systèmes à l'échelle mondiale.

\section{FCS Business Continuity}

\chapter{Travail réalisé}
\section{Cadre de travail}
\subsection{Un grand open space}
\par
@@ -79,8 +117,9 @@ remettre ce même système.
En bref, j'ai pu travailler avec un environnement et une suite logiciel que j'ai pu choisir à 100\%, totalement libre et
open-source, en ayant juste la contrainte d'un second laptop sous \emph{Windows} pour la messagerie.

\section{Les sujets de travail}

\chapter{Travail réalisé}
\section{Les sujets de travail}
\begin{center}
"Assistant gestion de projet FCS (SAP Application)"
\end{center}
@@ -257,6 +296,25 @@ C'est au travers de ces deux outils que j'ai fait remonté les demandes de modif
monitoring optimal pendant les phases de \emph{move}.

\subsubsection{La communication: mail et IM}
\par
La communication était une partie très importante de mon travail. En effect il me fallait en permanence contacter les
différents responsables de tel ou tel service afin d'obtenir les informations là où elles se trouvaient. Par conséquent,
plusieurs moyen de communication ont été mis à ma disposition dès le premier jour de mon stage.
\par
\emph{Microsoft Outlook} était mon client de mail principal, car le système d'utilisateur de \textbf{Faurecia} étant
\emph{Active Directory}, il était très facile de disposer d'une messagerie dans cet outil. De plus, un certain nombre de
plug-in y étaient installé, afin de pouvoir également gérer les conférences téléphoniques, ainsi que les rendez-vous, en
synchronisation avec la liste des salles et le gestionnaire d'emploi du temps de chacun. L'annuaire interne de
\textbf{Faurecia} y était évidemment présent également.
\par
L'autre moyen de communication utilisé était la messagerie instantanée. Le client officiel de Faurecia était
\emph{Spark}, mais étant donnée que tout passait par un serveur \emph{XMPP}, et qu'il s'agit d'un protocol ouvert,
n'importe quel client pouvait faire l'affaire, et j'ai donc utilisé \emph{Gajim}, ce dernier étant plus léger.
\par
Ce type de messagerie avait l'avantage d'être moins formel et beaucoup plus efficace pour poser une simple question à
des personnes que je contactais régulièrement. Elle remplacait presque une discussion orale, avec même l'avantage de
pouvoir transmettre des liens très facilement pour pointer un problème en particulier rapidement, tout en ayant chaque
interlocuteur présent sur sa machine de travail, et ayant dont accès rapidement à ses informations numériques.

% Parler des alertes: demander au bon gugus de vérifier les services présents sur les machines pour le system ou la team
% SAP fasse le ticket en demandant de monitorer les bons services, ce que les chinois règlaient par la suite.
@@ -268,6 +326,11 @@ monitoring optimal pendant les phases de \emph{move}.

\chapter*{Bibliographie}
\addcontentsline{toc}{chapter}{Bibliographie}
http://mathias-kettner.de/checkmk_livestatus.html
https://docs.python.org/3/
http://docs.sqlalchemy.org/en/rel_1_0/
http://flask.pocoo.org/
http://jinja.pocoo.org/

\chapter*{Annexes}
\addcontentsline{toc}{chapter}{Annexes}

Loading…
Cancel
Save